Comment UX et Agilité réduisent les coûts

Chez Ochelys, pour nos projets et ceux de nos clients, nous nous efforçons de mettre en place des méthodes alliant recherche UX, agilité, et qualité logicielle. Ce n’est pas toujours simple à expliquer à nos clients, certains demandent à supprimer une partie de l’approche pour gagner du temps ou du budget. Pourtant, si nous avons choisi ce mode de travail c’est aussi parce qu’en réalité, sur le long terme c’est une réduction de coûts considérable. Comment ?

1. En réduisant les effets : « on était pourtant sûrs que c’était une bonne idée »

L’exemple typique : Toute l’équipe travaille sur une refonte du site, on ajoute plein de fonctionnalités, une nouvelle technologie, la future version s’annonce énorme ! On met en ligne, et… rien. Le système de tableaux de ses contrats d’assurances favoris partageable sur Instagram ne prend pas. On était pourtant sûrs que c’était génial…

Voilà ce qu’il se passe tous les jours pour un nombre incalculable de projets. Des mois d’efforts et de travail sont laissés au placard par manque de compréhension des attentes des utilisateurs.

2. En réduisant les effets : « ce n’est pas du tout ce qu’on voulait »

L’exemple typique : Le cahier des charges version 7.2.3c semblait parfait, 217 pages hors annexes du joli travail. Mais après trois mois de production, ce n’est pas du tout ce qu’on voulait. Le commanditaire veut tout reprendre, mais n’a plus de budget, et plus personne ne veut travailler sur le projet.

C’est aussi un classique qui conduit à jeter des quantités incroyables de travail, voire des projets complets. Les sur-spécification utopistes et l’absence de livraisons régulières entrainent quasiment toujours d’incroyables pertes de temps et d’énergie.

3. En réduisant l’effet : « plus personne n’ose toucher à rien »

L’exemple typique : L’application tourne depuis deux ans, trois équipes se sont succédées pour ajouter des fonctionnalités, on n’utilise d’ailleurs plus les anciennes parce qu’on ne sait pas vraiment si ça marche et puis la dernière fois que Jean-Michel a cliqué sur un bouton, on a perdu le site pour une semaine.

C’est ce que nous voyons presque à chaque fois que nous sommes appelés pour une refonte d’outil interne. Souvent en croyant gagner du temps, ou de l’argent, la qualité est délaissée. Manque de fiabilité, d’évolutivité, de performance… le manque de qualité est une dette qu’il faudra régler tôt ou tard au prix fort.

Eviter simplement des gaspillages prévisibles

Une première année de prestation nous a montré que ces approches sont encore plus à contre-culture que nous l’avions imaginé. Il est commun que nos clients essayent d’obtenir un cahier des charges, de supprimer la recherche UX, et de demander des engagements fonctionnels, en croyant que cela leur fera gagner du temps et du budget.

Pourtant, en s’outillant pour intégrer les utilisateurs, livrer et tester en continu, et assurer une qualité logicielle adaptée, nous cherchons à éviter le gaspillage largement prévisible de temps de travail, ce qui est le plus coûteux et le plus démotivant pour tout le monde sur un projet.

« Une modification coûte 100 fois moins cher si elle est réalisée au début du projet, avant que l’on ait commencé à coder » (Jakob Nielsen).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *